Pubs :

Chat Mode Emploi

Login Form

Conseil lecture

Une approche du Coran par la Grammaire et le Lexique
L'incontournable encyclopédie grammaticale de Maurice Gloton
Traduction du Coran
Traduction du Coran par M. Gloton
Le Coran selon le Coran
Thèse sur le Coran par M. K. BENCHENANE
Le Coran, Parole de Dieu.
Livre de M. Gloton

Coran Hadith et Islam

Le Coran, les Hadiths et l’Islam
Titre original: Quran, Hadith and Islam

Copyright 1982 – Islamic Productions Translated from the original by Vass Cissé

Préface



Après plus de 12 ans de recherche informatisée sur le Coran, une PREUVE PHYSIQUE a été découverte prouvant d’une façon incontestable que le Coran est la parole infaillible de Dieu. Cette découverte devint très populaire parmi les masses Musulmanes à travers le monde, et des synthèses de ce travail furent éditées et distribuées par millions. Ma renommée personnelle augmentait en même temps que cette très brillante et très humble découverte.

La recherche continue révéla en outre un fait déterminant, qui est que les très populaires ‘Hadiths & Souna’ n’ont rien à voir avec le prophète Mohamed, et leur approbation représente une désobéissance flagrante envers Dieu et Son dernier prophète (Coran 6:112 et 25:31).

Cette découverte contredit les croyances des masses Musulmanes dans le monde. En conséquence, ma renommée personnelle, et même la popularité du miracle du Coran, s’en est ressentie au point de menacer ma vie et ma réputation. En effet, il s’avère que dire aux Musulmans que les ‘Hadiths & Souna’ sont des inventions sataniques revient à dire aux Chrétiens que Jésus n’est pas le fils de Dieu.

Puisque la reconnaissance des ‘Hadiths & Souna’ en tant qu’innovations sataniques est supportée par une PREUVE PHYSIQUE, les personnes dénuées de préjugés accepteront les conclusions consignées dans ce livre. Pour ces personnes, ces conclusions incluent une orientation toute nouvelle pour le salut (félicité éternelle), et une nette prise de conscience du fait que les masses Musulmanes sont devenues victimes des conspirations de Satan.

Rashad Khalifa 19 Août 1982

PAS DE SALUT SANS OBEISSANCE AU MESSAGER



Dis (O Mohamed) : « Si vous aimez Dieu, vous devez me suivre. Dieu vous aimera alors et pardonnera vos péchés. Dieu est Pardonneur, le Plus Miséricordieux. » Dis : « Obéissez à Dieu et au messager. » S’ils se détournent, Dieu n’aime pas les mécréants. (3:31-32)

Accomplissez les prières (Salat) et acquittez la charité obligatoire (Zakat), et obéissez au messager, afin que vous ayez la miséricorde. (24:56)

Ceux qui désobéissent à Dieu et à Son messager encourent le feu de l’Enfer où ils demeureront éternellement. (72:23)


Puisque tous les messagers ont livré un seul et même message, c’est-à-dire « N’ADOREZ QUE DIEU », leur désobéir revient à faire preuve de mécréance ou d’idolâtrie.



QUAND ILS LIVRENT LES MESSAGES DE DIEU, les messagers ne parlent pas de leur propre initiative.

L’Eternel, ton Dieu, te suscitera du milieu de toi, d’entre tes frères, un prophète comme moi : vous l’écouterez. (Deutéronome 18:15)

Je leur susciterai du milieu de leurs frères un prophète comme toi ; je mettrai mes paroles dans sa bouche, et il leur dira tout ce que je lui commanderai. Et si quelqu’un n’écoute pas mes paroles qu’il dira en mon nom, c’est moi qui lui en demanderai compte. (Deutéronome 18:18-19)

Ne crois-tu pas que je suis dans le Père et que le Père est en moi ? Les paroles que je vous dis, je ne les dis pas de moi-même ; et le Père qui demeure en moi, c’est lui qui fait les œuvres. (Evangile de Jean 14:10)


Quand le consolateur sera venu, l’Esprit de vérité, il vous conduira dans toute la vérité ; car il ne parlera pas de lui-même, mais il dira tout ce qu’il aura entendu, et il vous annoncera les choses venir. (Evangile de Jean 16:13)

Quiconque obéit au messager obéit à Dieu… (Coran 4:80)

Et il ne parle pas de sa propre initiative. (Coran 53:3)

Puis Nous t’avons révélé CE LIVRE en toute vérité, confirmant les livres antérieurs et prévalant sur eux. Tu dois juger parmi eux d’après les révélations de Dieu, et ne suis pas leurs désirs s’ils diffèrent de la vérité qui t’est venue… Tu dois juger parmi eux d’après les révélations de Dieu qui te sont parvenues. Ne suis pas leurs désirs, et PRENDS GARDE qu’ils ne te détournent d’une partie de ce que Dieu t’a révélé… Est-ce la loi du temps de l’ignorance qu’ils veulent adopter ? QUELLE LOI EST MEILLEURE QUE CELLE DE DIEU pour ceux qui ont atteint la certitude ? (5:48-50)



Mohamed ASTREINT A NE PRONONCER AUCUNE INSTRUCTION RELIGIEUSE EN DEHORS DU CORAN :

Ceci (le Coran) est la parole d’un noble messager. Non la parole d’un poète ; vous ne croyez que rarement. Ni la parole d’un devin ; vous ne prenez conscience que rarement. Une révélation du Seigneur de l’Univers. S’IL AVAIT PRONONCE D’AUTRES ENSEIGNEMENTS, Nous l’aurions puni. Nous aurions arrêté (de faire descendre) les révélations sur lui. Nul d’entre vous n’aurait pu l’aider(69:40-47)

Ces versets très clairs nous apprennent qu’il était interdit à Mohamed de prononcer un quelconque enseignement religieux en dehors du Coran. La force du verbe arabe ne peut être traduite fidèlement en français. Mais la rigueur des expressions utilisées ne laisse aucun doute quant à l’unique fonction du prophète, qui était de ‘LIVRER’ le Coran, le Coran en entier et RIEN d’autre que le Coran


.
Mohamed ASTREINT A NE JAMAIS DEVIER DU CORAN / LA DEVIATION ENTRAINE UN CHATIMENT SEVERE :

Ils ont failli te détourner des révélations que nous t’avons transmises. Ils voulaient que tu inventes quelque chose d’autre, afin de te considérer comme un ami. N’eut été que nous t’avions raffermi, tu as failli t’incliner un peu vers eux. Si tu avais fait cela, Nous aurions doublé le châtiment pour toi en cette vie, et après la mort, et tu n’aurais trouvé personne pour t’aider contre nous. (17:73-75)

Pour nous montrer l’exemple, le prophète reçut l’ordre de s’en tenir strictement aux révélations divines (spécifiquement dans les versets 5:48-50).


La moindre déviation du Coran (verset 17:74 ci-dessus) entraîne un châtiment sévère.

Mohamed reçut l’ordre de livrer le CORAN SEUL, sans la moindre altération et sans jamais ‘inventer’ quelque chose d’autre.

Quand nos révélations leur sont récités, ceux qui n’espèrent pas notre rencontre disent : « Apporte un Coran autre que celui-ci, ou change-le ». Dis : « Je ne peux le changer de ma propre initiative. Je ne fais que suivre ce qui m’est révélé. Je crains, si je désobéis à mon Seigneur, le châtiment d’un jour terrible »... Qui est plus mauvais que celui qui invente des mensonges au sujet de Dieu, ou rejette Ses révélations ? Certainement, les transgresseurs ne réussissent jamais. Ils adorent, en dehors de Dieu, des idoles qui ne possèdent aucun pouvoir pour leur nuire ou leur bénéficier et disent : « Ceux-ci sont nos intercesseurs auprès de Dieu ». Dis : « Informeriez-vous Dieu de quelque chose qu’Il ne connaît pas dans les cieux ou sur terre ? ». Gloire à Dieu. Il est le Très Haut ; loin d’avoir besoin de partenaires. (10:15-18)

UN DIEU / UNE SOURCE :

Notre Créateur, le Tout-Puissant, nous ordonne de faire du CORAN, du CORAN seul, NOTRE UNIQUE SOURCE en matière d’enseignements religieux.
En outre, nous sommes avisé que L’ACCEPTATION D’UNE QUELCONQUE AUTRE SOURCE pour nous guider religieusement équivaut à associer D’AUTRES DIVINITES à Dieu.

Dis : « Qui a le témoignage le plus grand ? » Dis : « Dieu. Il est témoin entre moi et vous que CE CORAN m’a été inspiré, pour que je vous exhorte avec et quiconque il atteindra. Certes, vous attestez qu’il y a d’autres divinités à côté de Dieu. » Dis : « Je n’en atteste pas comme vous ; il n’y a qu’un Dieu unique, et je désavoue votre idolâtrie. » (6:19)

Ce verset pertinent, qui se trouve être le verset [19] de la sourate 6, enjoint les croyants à ne pas adopter ou suivre D’AUTRE SOURCE EN DEHORS DU CORAN ; le faire équivaut à associer d’autres dieux à Dieu.

UN DIEU / UNE SOURCE :

Dans le langage le plus strict, il nous est commandé de suivre le Coran, le Coran en entier, et rien d’autre que le Coran. Il nous est constamment commandé d’adopter le Coran comme UNIQUE SOURCE DE PRESCRIPTIONS RELIGIEUSES.
Constamment, il nous est rappelé que suivre une QUELCONQUE AUTRE SOURCE EN DEHORS DU CORAN EQUIVAUT A ASSOCIER D’AUTRES DIEUX A DIEU.

Les versets 22 à 38 de la sourate 17 représentent quelques uns des commandements les plus importants du Coran. Immédiatement après ces versets, on trouve le verset suivant :

Cela fait partie de la sagesse que ton Seigneur t’a inspirée. N’ASSOCIE POINT D’AUTRE DIEU A DIEU (en suivant d’autre source hormis le Coran), sinon tu finiras dans la Géhenne, blâmé et défait. (17:39)


Malgré tous ces commandements clairs et injonctions extrêmement strictes, pourquoi les adeptes des Hadiths et de la Souna n’arrivent-ils pas à comprendre qu’ils doivent adopter le Coran seul ? Voir la réponse plus loin (page 9).



LE CORAN : UN LIVRE EXTRAORDINAIRE :

Malgré les commandements clairs, pourquoi les adeptes des Hadiths et de la Souna n’adoptent-ils pas le Coran SEUL ?

La réponse est donnée dans la même sourate, après les commandements énoncés page 8. Les versets 45 et 46 de la sourate 17 nous informent que ceux qui refusent de croire Dieu, et de prendre en compte Son commandement spécifiant d’adopter le Coran SEUL, sont délibérément isolés du Coran.

Quand tu lis le Coran, nous plaçons entre toi et ceux qui ne croient pas en l’Au-delà une barrière invisible. Nous mettons un voile sur leurs cœurs pour les empêcher de le comprendre, et une surdité dans leurs oreilles. Et quand tu prêches ton Seigneur, en utilisant le Coran seul, ils s’enfuient par répulsion. (17:45-46)

QUE PEUT-ON DIRE DE PLUS ? CROYEZ-VOUS DIEU OU PAS ? :



Dieu affirme que le Coran est COMPLET, PARFAIT et PLEINEMENT DETAILLE et exhorte à ne pas chercher d’autre source :

Nous n’avons rien omis d’écrire dans ce livre. Vers leur Seigneur, toutes ces créatures seront ramenées. Ceux qui rejettent nos preuves sont sourds, muets, dans les ténèbres. Dieu égare qui Il veut, et guide qui Il veut sur un chemin droit. (6:38-39)
Chercherais-je un autre que Dieu comme source de loi, alors qu’Il vous a révélé CE LIVRE PLEINEMENT DETAILLE ? (6:114)

La parole de ton Seigneur est COMPLETE, en vérité et en justice. (6:115)


LA CONSEQUENCE DE NE PAS CROIRE DIEU :

Comme indiqué page précédente, Dieu affirme que le Coran est COMPLET, PARFAIT ET PLEINEMENT DETAILLE. Ses commandements sont clairs et stricts, spécifiant qu’ON NE DOIT PAS ADOPTER D’AUTRE SOURCE HORMIS LE CORAN comme source religieuse.
Maintenant, chacun a la liberté totale de décider de croire Dieu, ou rejeter Ses enseignements et ignorer Ses commandements, à condition d’en assumer – bon gré, mal gré - les conséquences.

Vous serez certainement d’accord que refuser de croire Dieu est une très sérieuse offense. Offense dont la gravité est exprimée dans le verset 40 de la sourate 7.


Sûrement, ceux qui rejettent nos révélations et sont trop arrogant pour les adopter, les portes du ciel ne s’ouvriront jamais pour eux, ils n’entreront pas non plus au Paradis à moins qu’un chameau ne passe le chas d’une aiguille. Ainsi rétribuerons-nous les coupables. (7:40)

Ainsi, il s’avère que c’est UNE IMPOSSIBILITE PHYSIQUE pour ceux qui refusent de croire Dieu d’accéder au Paradis.



CRITERE IMPORTANT DE LA REVELATION DIVINE :

Certaines personnes prétendent que les ‘Hadiths & Souna’ sont des révélations divines. De toute évidence, elles ignorent que le critère de toute révélation divine est la PARFAITE PRESERVATION. Puisque les soi-disant Hadiths & Souna du prophète ont été largement corrompus, ils ne peuvent jamais satisfaire au critère de révélation divine. C’est un fait connu que la grande majorité des Hadiths sont des fabulations.


Assurément, nous avons révélé le rappel, et assurément, nous le préserverons. (15:9)


Le faux ne peut y pénétrer, dans le passé ou dans le futur ; une révélation de la part du Plus Sage, Digne de louanges. (41:41-42)


Le blasphème est évident quand certaines personnes prétendent que les Hadiths et la Souna sont des révélations divines. Ne réalisent-elles pas que Dieu, le Tout-Puissant, est capable de préserver Ses révélations ?

LES HADITHS ET LA SOUNA : 100% DE CONJECTURES :

Alors que Dieu déclare que le Coran est PLEINEMENT DETAILLE et doit être l’unique source, la majorité des Musulmans a été induite en erreur pour suivre les conjectures connues sous le nom de ‘Hadiths et Souna’.

Tandis qu’il est démontré par une PREUVE PHYSIQUE que le Coran est la parole authentique et inaltérée de Dieu (voir le livre LE CORAN : PRESENTATION VISUELLE DU MIRACLE), Hadiths et Souna sont unanimement reconnus comme de pures conjectures.

Chercherais-je UN AUTRE QUE DIEU comme source de loi, alors qu’Il vous a révélé CE LIVRE PLEINEMENT DETAILLE ?... La parole de ton Seigneur est COMPLETE, en vérité et en justice. Rien ne peut abroger Ses paroles. Il est Celui qui entend, l’Omniscient. Si tu obéis à la majorité des gens sur terre, ils te détourneront du chemin de Dieu. Ils ne suivent que des CONJECTURES ; ils ne font que supposer. (6:114-116)

Ils suivent des conjectures, et leurs désirs personnels, alors que la véritable voie leur est parvenue (en ceci) de leur Seigneur. (53:23)

OBEIR AU MESSAGER EST CONDITIONNE :

Obéir au messager est absolu seulement en ce qui concerne les révélations coraniques. Obéir au messager, c’est adopter le Coran, le Coran entier, et rien d’autre que le Coran.

L’obéissance est stricte A LA CONDITION QUE la source soit Dieu à travers le messager, et non le messager qui n’est qu’un simple être humain sujet aux erreurs.
Comme montré dans le verset ci-dessous, le messager en tant qu’homme ne doit être obéit QUE s’il est juste :

O toi prophète, quand les croyantes (qui ont abandonné les mécréants) pour chercher asile auprès de toi te promettent qu’elles n’associeront aucune idole à Dieu, ni ne voleront, ni ne commettront l’adultère, ni ne tueront leurs enfants, ni ne forgeront de mensonges, ni ne désobéiront à TES ORDRES JUSTES, tu dois accepter leur serment, et implorer Dieu pour leur pardonner. (60:12)

Ainsi, la condition est que Mohamed l’homme, contrairement à Mohamed le messager, ne doit être obéit QUE S’IL EST JUSTE.

OBEIR AU MESSAGER EST CONDITIONNE :


Le Coran met l’accent sur le fait que l’obéissance est absolue quand la source est Dieu, tandis que l’opinion personnelle du messager peut être préjudiciable à lui-même et/ou à ceux qui suivent ses opinions personnelles:

Tout bien qui t’atteint vient de Dieu, et tout mal qui t’atteint vient de toi. Nous t’avons envoyé comme messager aux gens, et Dieu suffit comme témoin. Quiconque obéit au messager obéit à Dieu. Quant à ceux qui se détournent, nous ne t’avons pas envoyé en tant que leur gardien. (4:79-80)

Ainsi, l’opinion personnelle de Mohamed peut être erronée, ou avoir de mauvaises conséquences. Par contre, Mohamed – le messager – prononce LES PAROLES DE DIEU, c’est-à-dire le Coran, et doit être obéit à la lettre. Car quiconque obéit au messager obéit à Dieu ; et nous devons obéir aux commandements de Dieu, et non aux commandements des hommes.



OBEIR AU MESSAGER EST CONDITIONNE :

Le Coran donne de nombreux exemples montrant que nous devons obéir à ce que Mohamed formule en tant que messager de Dieu, et PAS NECESSAIREMENT à ce qu’il dit en tant qu’homme. En tant que messager, il n’a récité que le Coran, et rien d’autre que le Coran.

De plus, le Coran nous apprend que Mohamed - l’homme - a commit de graves erreurs. Ainsi, dans le verset ci-dessous, nous voyons que Dieu voulait établir une loi autorisant un homme à se marier avec la femme divorcée de son fils adoptif. Mohamed devait être notre exemple. Cependant, cette loi était contraire aux traditions d’Arabie, et le prophète a en fait « craint les gens plutôt que Dieu ».


Rappelles que tu disais à celui qui était béni par Dieu, et béni par toi : « Gardes ton épouse et vénères Dieu », et tu cachais en ton for intérieur ce que Dieu voulait proclamer. Ainsi, tu craignais les gens alors que tu n’étais supposé que craindre Dieu. Quand Zayd eût complètement cessé toute relation avec sa femme, nous te la fîmes épouser, afin d’établir le précédent qu’un homme peut épouser la femme divorcée de son fils adoptif. Les commandements de Dieu doivent être exécutés. (33:37)


OBEIR AU MESSAGER EST CONDITIONNE :

Une sourate entière illustre le fait que nous devons obéir à Mohamed UNIQUEMENT dans ses propos coraniques, et NON dans ses propos personnelles ou son comportement personnel. Cette règle enlève aux soi-disant ‘Hadiths’ et ‘Souna’ toute légitimité en tant que guides religieux.

La sourate est intitulée ‘Abasa = Il s’est renfrogné’, et relate un incident dans lequel Mohamed ignora un homme pauvre et aveugle, et accorda toute son attention à un homme riche :

Il (Mohamed) s’est renfrogné et s’est détourné. Quand l’homme aveugle est venu à lui. Qu’en sais-tu ? Peut-être qu’il se purifie. Ou peut-être qu’il prend conscience, et bénéficie du message. Quant à l’homme riche. Tu lui as accordé ton attention. Quand bien même tu ne pouvais garantir son salut. Celui qui est venu vers toi avec hâte. Et est vraiment plein de respects. Tu l’as ignoré. En vérité, ceci est un rappel. Quiconque veut doit prendre conscience. (80:1-12)

L’IDOLATRIE DE MOHAMED :

Refuser de croire Dieu dans Ses assertions réitérées que le CORAN EST COMPLET, PARFAIT ET DOIT ETRE L’UNIQUE SOURCE de lois religieuses, et suivre les conjectures appelées Hadiths et Souna constitue une déification du prophète Mohamed contre son gré.

Dis : « Si l’océan était de l’encre pour (écrire) les paroles de mon Seigneur, l’océan se tarirait avant que ne s’épuisent les paroles de mon Seigneur, même si nous doublions la capacité d’encre ». Dis : « Je ne suis qu’un être humain comme vous, à qui il est inspiré que votre dieu est un dieu unique. Ceux qui espèrent rencontrer leur Seigneur doivent œuvrer à la vertu, et NE JAMAIS ADORER D’AUTRE DIEU à coté de son Seigneur. » (18:109-110)


Ces versets nous informent clairement que Dieu n’est pas avare en paroles, et qu’Il nous a donné TOUTES LES PAROLES dont nous avons besoin dans ce Coran ; et que nous ne devons pas chercher les paroles de Mohamed, ou de quiconque, et que Mohamed est un homme comme les autres ; il ne doit pas être idolâtré (voir la fin du verset).



LE CORAN: N’IDOLATREZ PAS MOHAMED :

Il y a seulement deux versets dans le Coran qui décrivent le prophète Mohamed comme étant « un être humain comme vous ».

EST-CE UNE COINCIDENCE QUE CES DEUX VERSETS INTERDISENT L’IDOLATRIE A LA FIN DE CHAQUE VERSET ??

Le premier verset est cité à la page précédente et le second verset est cité ci-dessous:
Dis: « Je ne suis qu’un être humain comme vous, à qui il est inspiré que votre dieu est un DIEU UNIQUE. Vous devez être voué à Lui, et demander Son pardon. MALHEUR AUX IDOLATRES. (41:6)


Les vrais croyants croient leur Seigneur dans Ses affirmations spécifiant que le CORAN EST COMPLET, PARFAIT, PARFAITEMENT DETAILLE, ET DOIT ETRE L’UNIQUE SOURCE DE LOIS RELIGIEUSES. Seuls les idolâtres chercheront autre chose que le Coran. Suivre les Hadiths et la Souna n’est que l’idolâtrie du prophète Mohamed contre son gré.



L’ABUS DU CORAN :

Dieu et Ses anges aident et supportent le prophète. O vous qui croyez, vous devez l’aider et le supporter, et le respecter comme il doit être respecté. (33:56)


C’est de loin le verset le plus abusé de tout le Coran. Suite aux déformations sataniques, à l’ignorance et à l’idolâtrie, ce verset a entraîné de millions de Musulmans à glorifier le prophète contre son gré, au lieu de glorifier Dieu.
Les gens qui chantent les louanges de ce verset particulier, jour et nuit, ignorent de toute évidence deux faits importants:

1) Le mot ‘nabi = prophète’ pour désigner le prophète Mohamed lui est TOUJOURS appliqué quand il était vivant ; pas après sa mort.

2) Dans la même sourate, 13 versets avant ce verset, nous lisons que Dieu et Ses anges font de même au profit de TOUS LES CROYANTS.

Il est Celui qui vous aide, ainsi que Ses anges, pour vous faire sortir des ténèbres vers la lumière. (33:43)



L’ABUS DU CORAN :

Le verset 103 de la sourate 9 clarifie le sens des mots ‘SSALLOO’ et ‘YUSSALLEE’. Dans ce verset, on lit qu’il est commandé au prophète de ‘YUSSALLEE’ pour les croyants, comme il leur est demandé de faire de même à son égard dans le verset 56 de la sourate 33.

Prélèves de leur argent une charité pour les purifier et les sanctifier. Et encourages-les (SSALLEE ALAYHIM), car ton encouragement les apaise. Dieu est Entendeur, Omniscient. (9:103)

Ainsi, la véritable signification de l’expression est « encourager », et non « louer jour et nuit » comme le prétend ceux qui abusent du Coran.



RESUME :

1) Dieu et Ses anges encouragent les croyants, afin de les faire sortir des ténèbres vers la lumière (33:43).

2) Dieu et Ses anges encouragent le prophète de son vivant pour le maintenir dans la voie droite (33:56).

3) Les croyants sont appelés à supporter le prophète durant sa vie (33:56) et le prophète fait de même pour les croyants (9:103).



L’ABUS DU CORAN :

Le messager de Dieu a montré un bel exemple pour ceux d’entre vous qui visent Dieu et le Jour Dernier, et pensent constamment à Dieu. (33:21)

Satan a utilisé ce verset pour insinuer un statut spécial en faveur de l’idolâtrie de Mohamed, et convaincre les gens de la nécessité de la Souna (traditions) du prophète.

Il n’y a aucun doute que le prophète Mohamed est notre meilleur exemple. Et son exemple est manifesté par l’adoption du Coran, et rien d’autre que le Coran.
De toute évidence, ceux qui sont tombés dans le piège de Satan ignorent le fait que ABRAHAM EST DECRIT DANS LE CORAN DANS LES MEMES TERMES ; mot pour mot.
Un bel exemple vous a été montré par Abraham et ceux qui étaient avec lui… pour ceux qui visent Dieu et le Jour Dernier. (60:4,6)

DIEU DETESTE-T-IL MOHAMED ?

Bien évidemment, non. Mais quand on répète les mêmes choses que Dieu dit à propos de Mohamed, on vous accuse de détester Mohamed.
Similairement, quand on dit aux Chrétiens que Jésus est un être humain et un messager de Dieu, ils vous accusent de détester Jésus.



MOHAMED NE PEUT GUIDER PERSONNE (28:56) :

Tu ne peux guider ceux que tu aimes. Dieu est Celui qui guide conformément à Sa volonté, et conformément à Sa connaissance de ceux qui méritent d’être guidés. (28:56)


La seule fonction du prophète était d’apporter le Coran sans altération, ni ajout, ni suppression ou ni explication.



LE VERITABLE AMOUR POUR MOHAMED :

Le véritable amour pour Jésus est de le reconnaître en tant qu’être humain et un messager de Dieu. Les Chrétiens aiment tellement Jésus ; pourtant il les désavouera le Jour du Jugement (voir Mathieu 7:23 et le Coran 5:116).

Le véritable amour pour Mohamed est de le reconnaître en tant qu’être humain et de suivre ses enseignements, c’est-à-dire ADOPTER LE CORAN ET RIEN D’AUTRE QUE LE CORAN. Ceux qui suivent ‘les Hadiths et la Souna’ sont les ennemis de Mohamed, et Mohamed les désavouera le Jour du Jugement, comme on le voit ci-dessous :

Le messager a dit : « Mon Seigneur, mon peuple a abandonné CE CORAN ».

Nous suscitons aussi contre chaque prophète des ennemis parmi les coupables. Ton SEIGNEUR SUFFIT COMME GUIDE, ET MAITRE. (25:30-31)


Veuillez noter la similarité ‘mot pour mot’ entre le verset 31 ci-dessus et le verset 112 de la sourate 6 qui traite en particulier des ‘Hadiths’.

Dieu est celui qui vous a créé ; Dieu est celui qui pourvoit pour vous ; Dieu est celui qui met fin à votre vie; Dieu est celui qui vous ressuscite ; Dieu est celui qui vous convoque pour rendre compte. Mohamed ne fait rien de tout cela (voir 30:40).



MOHAMED NE CONNAIT PAS LE FUTUR :

Dis : « Je ne suis pas différent des autres messagers. Je n’ai aucune idée de ce qui m’arrivera ou vous arrivera. Je ne fais que suivre ce qui m’est révélé. Je ne suis qu’un avertisseur clair. » (46:9)

Dis : « Je n’ai aucun pouvoir dont tirer profit pour moi-même, ou pour me nuire. Seulement ce que Dieu veut m’arrive. Si je connaissais le futur, j’aurais augmenté ma fortune, et aucun mal ne m’aurait affligé. Je ne suis qu’un avertisseur, et un annonciateur de bonnes nouvelles pour ceux qui croient. (7:188)


MOHAMED NE CONNAIT PAS LE FUTUR :

Cependant, des centaines de Hadiths racontent des événements futurs qui n’ont rien à avoir avec le Coran, et représentent des prédictions personnelles. Un des Hadiths les plus célèbres est donné ci-dessous:

« Vous devez adopter ma Souna (traditions) et la Souna des ‘califes guidés’ (AlKhulafaa’ AlRashideen) qui viendront après moi. »
Il est à signaler que l’expression ‘AlKhulafaa AlRashideen’ n’est apparue dans la littérature arabe que 200 ans après la mort du prophète ; c’est donc une terminologie moderne.

Comment le prophète savait-il que des ‘Khulafaa’ lui succéderaient, et comment savait-il qu’ils seraient appelés ‘AlKhulafaa AlRashideen’ ?
L’expression ‘AlKhulafaa AlRashideen’ désigne particulièrement les 4 califes : Abou Bakr, Omar, Othman et Ali. Cette expression était inconnue pendant deux siècles après le prophète.

LE MYTHE DE L’INTERCESSION

L’intercession est l’une des ruses les plus efficaces de Satan pour tromper les gens et les amener à idolâtrer leurs prophètes et/ou leurs saints.
Bien que le Coran répète constamment qu’il n’y aura pas d’intercession le Jour du Jugement, beaucoup de Musulmans ont été trompés, à travers ‘les Hadiths et la Souna’, et amenés à idolâtrer le prophète Mohamed contre son gré, et à inventer le concept de l’INTERCESSION (Shafaa’ah).

O vous qui croyez, donnez en charité des provisions que nous vous avons attribuées, avant que ne vienne un jour où il n’y a ni négoce, ni népotisme, et NI INTERCESSION… (2:254)


Ils ne parlent jamais de leur propre initiative, et ils suivent strictement Ses ordres. Il connaît leur futur et leur passé. Ils N’INTERCEDENT PAS, EXCEPTE EN FAVEUR DE CEUX QUI SONT DEJA ACCEPTES PAR LUI, et ils sont préoccupés par leurs propres sorts. (21:28)

LA DEIFICATION DE MOHAMED / LE MYTHE DE L’INTERCESSION :

Malgré les assertions répétées du Coran spécifiant que Mohamed ne possède aucun pouvoir pouvant profiter à quelqu’un ou nuire à quelqu’un, Satan a réussi à tromper beaucoup de gens à travers le concept de l’intercession. Satan a convaincu ses victimes que Mohamed les sauvera de l’Enfer et les fera entrer au Paradis !
Beaucoup de soi-disant ‘Musulmans’ étendent le concept de l’intercession pour inclure de nombreux saints et/ou imams.

Ils adorent au lieu de Dieu des idoles qui ne possèdent aucun pouvoir pouvant leur nuire ou leur profiter, et ils disent : « Ceux-ci sont nos intercesseurs auprès de Dieu ! ». Dis : « Etes-vous entrain d’informer Dieu de quelque chose qu’Il ne sait pas dans les cieux et sur terre ? ». Qu’Il soit glorifié. Il est le Plus Haut ; très loin d’avoir besoin de partenaires. (10:18)

LA DEIFICATION DE MOHAMED : LE MYTHE DE MOHAMED L’INTERCESSEUR

Le concept de l’intercession implique que Dieu a des partenaires qui intercèdent auprès de Lui en faveur des gens.
Par conséquent, l’intercession est de l’idolâtrie, et ceux qui croient que Mohamed intercédera en faveur de quelqu’un sont entrain de l’idolâtrer contre son gré. L’intercession par Mohamed est largement répandue dans les innovations sataniques connues sous le nom de Hadiths et/ou Souna.

Le Coran identifie clairement l’intercession comme étant de l’idolâtrie, et énonce un GRAND CRITERE ; à savoir ceux qui croient en l’intercession ne peuvent parler de Dieu seul ; ILS JUGENT NECESSAIRE DE MENTIONNER LEURS IDOLES AVEC Dieu.
Dis : « A Dieu appartient TOUTE INTERCESSION. » A Lui appartient toute souveraineté des cieux et de la terre, et vers Lui vous retournerez. Quand DIEU SEUL est mentionné, les cœurs de ceux qui ne croient pas en l’Au-delà se crispent par aversion. Mais quand d’autres sont mentionnés avec Lui, ils se réjouissent.

MOHAMED NE VOUS APPELERA PAS POUR RENDRE COMPTE :

…Ta SEULE mission est de livrer (le message). C’est nous qui les appellerons pour rendre compte. (13:40)


MOHAMED NE PEUT VOUS BENEFICIER OU VOUS NUIRE

Dis : « Je ne possède aucun pouvoir pour me nuire ou me profiter… » (10:49)

Dis : « Je ne possède aucun pouvoir pour vous nuire, ou pour vous guider. » (72:21)


Ainsi, le prophète ne vous fera pas accéder au Paradis, il ne peut non plus vous sauver de l’Enfer, il ne vous demandera de lui rendre des comptes, il ne peut non plus vous bénéficier, ni vous nuire. SA SEULE MISSION ETAIT DE LIVRER LE CORAN, ET RIEN D’AUTRE QUE LE CORAN. L’aimer et l’honorer, c’est suivre le Coran seul, et rejeter les affabulations qui lui sont attribuées.



LES FONCTIONS DE CHAQUE MESSAGER : VOUS NE DEVEZ ADORER QUE DIEU

Ni Jésus, ni Mohamed ne veulent être idolâtrés. Leur seule mission était de prêcher l’adoration de DIEU SEUL.

Nous n’avons envoyé aucun messager avant toi sans l’inspiration : « Il n’y a pas de dieu excepté Moi ; adorez Moi seul. ». Cependant, ils ont dit : « Le Plus Miséricordieux a engendré un fils ! ». Gloire à Lui. Tous (les messagers) sont (Ses) serviteurs honorés. Ils ne parlent jamais de leur propre initiative, et ils suivent strictement Ses ordres. Il connaît leur futur et leur passé. Ils n’intercèdent pas, excepté en faveur de ceux qui sont déjà acceptés par Lui, et ils sont préoccupés par leurs propres sorts. Si l’un d’entre eux prétend être un dieu à côté de Lui, nous le rétribuons avec l’Enfer ; c’est ainsi que nous rétribuons les criminels. (21:25-29)

LA SEULE MISSION DU PROPHETE : LIVRER LE CORAN

Constamment, le Coran utilise ‘la double négation’ pour accentuer le fait que Mohamed n’avait D’AUTRE FONCTION que de livrer le Coran.

…Ta SEULE MISSION est de livrer le message… (42:48)

…Ta SEULE mission est de livrer (le message). C’est nous qui les appellerons pour rendre compte. (13:40)

Le SEUL DEVOIR du messager est la transmission du message, et Dieu sait tout ce que vous déclarez et tout ce que vous dissimulez. Dis : « Le mauvais et le bon ne sont pas semblables, même si l’abondance du mauvais peut t’impressionner. Vénérez Dieu, (même si vous êtes en minorité) O vous qui êtes doués d’intelligence, afin que vous réussissiez. » (5:99-100)


Malheureusement, ceux qui refusent de croire que le Coran est la SEULE SOURCE DE LOIS RELIGIEUSES sont beaucoup plus en abondance que ceux qui y croient.
Mohamed N’EXPLIQUE PAS, N’INTERPRETE PAS OU N’ANTICIPE PAS LE CORAN : IL L’APPORTE ET LE SUIT.

Les adeptes des Hadits & Souna prétendent que les Hadiths & Souna sont nécessaires pour expliquer le Coran. Cependant, le Coran nous informe que Dieu est Celui qui enseigne le Coran ; que Dieu placera le Coran dans les cœurs des croyants indépendamment de leur langue maternelle ; et que Mohamed n’expliquera pas le Coran. Voici les versets :

Le Plus Miséricordieux. Celui qui enseigne le Coran (55:1-2)

…Qu’il (le Coran) soit en Arabe ou non Arabe, dis : « Pour ceux qui croient, il est un guide et une guérison. Quant à ceux qui sont incrédules, ils seront sourds et aveugles à son égard… » (41:44)

Ne remue pas ta langue pour le hâter. C’est nous qui le rassemblerons en Coran. Lorsque nous le récitons, tu dois suivre cette récitation (du Coran). Ensuite, c’est nous qui l’expliquerons. (75:16-19)

LES ADEPTES DES HADITHS & SOUNA NE SUIVENT PAS LEURS PROPRES ENSEIGNEMENTS

Les livres de Hadiths qui font le plus autorité, à savoir Muslim et Ibn Hanbal, rapportent que le prophète ordonna que personne n’accepte quoique ce soit de lui EXCEPTE LE CORAN. Ci-dessous le texte arabe de ce hadith :

Abi Saeed AlKhudry – que Dieu soit satisfait de lui – rapporta que le messager de Dieu – que le salut et la paix de Dieu soient sur lui – a dit : « N’écrivez rien de moi EXCEPTE LE CORAN. Quiconque écrit quelque chose d’autre que le Coran doit l’effacer. »

Ainsi, selon leurs propres enseignements : ILS DESOBEISSENT AU PROPHETE.
FAIT INCROYABLE : ILS NE SUIVENT PAS LEURS PROPRES ENSEIGNEMENTS

Selon les sources de Hadiths qui font le plus autorité, le prophète ne changea jamais d’avis à propos du fait de n’écrire de lui QUE LE CORAN :

Zayd Ibn Thabit (le scribe de la révélation le plus proche du prophète) visita le Calife Mu’aawiya (plus de 30 ans après la mort du prophète) et lui raconta une histoire sur le prophète. Mu’aawiya apprécia l’histoire et ordonna que quelqu’un l’écrive. Mais Zayd dit: « Le messager de Dieu nous a ordonné de ne jamais rien écrire de ses Hadiths. » (Rapporté par Ibn Hanbal

ILS DESOBEISSENT A LEUR PROPRE IDOLE !!

LE CORAN : AURAIENT-ILS UN ‘LIVRE’ OU ILS TROUVENT TOUT CE QU’ILS SOUHAITENT ?

Quand on confronte les adeptes des Hadiths & Souna au Hadith cité page précédente, ils admettent l’existence d’un tel Hadith. Mais ils expliquent leur refus de suivre leurs propres enseignements par le fait qu’il existe d’autres Hadiths tout aussi ‘authentiques’ où le prophète ordonna de transcrire ses Hadiths !!

Le Coran décrit de telles personnes comme étant des ‘criminelles’ et demande : « Auraient-ils un ‘livre’ dans lequel ils trouvent tout ce qu’ils souhaitent ??? »

Devons-nous traiter les Musulmans comme les criminels ? Qu’est-ce qui ne va pas avec votre logique ? Auriez-vous un autre livre à étudier ? DEDANS, TROUVEZ-VOUS TOUT CE QUE VOUS SOUHAITEZ ? (68:35-38)

Les Hadiths et la Souna, tous deux, conviennent à la description coranique ; c’est-à-dire un « livre dans lequel on trouve tout ce qu’on souhaite ».
La nature conjecturale et contradictoire des Hadiths et de la Souna est unanimement reconnue

LEUR QUESTION FAVORITE

« Si le Coran est complet et pleinement détaillé (comme Dieu le proclame), où pouvons-nous trouver le détail des prières ? »


Cette fameuse question révèle leur ignorance totale du Coran et une volonté inconsciente de démontrer que Dieu a tort dans Ses assertions répétées que le Coran est ‘complet’ et ‘pleinement détaillé’.

Car le Coran enseigne dans des termes sans ambiguïtés qu’Abraham est le fondateur de l’Islam tel qu’il est pratiqué aujourd’hui. En tant que tel, en quoi Abraham a-t-il contribué à notre vie quotidienne de Musulmans ?

Le Coran révèle que TOUTES LES PRATIQUES RELIGIEUSES DE L’ISLAM (Salat, Zakat, Jeûne et Hajj) NOUS ONT ETE TRANSMISES D’ABRAHAM, GENERATION APRES GENERATION.

Ainsi, l’Islam dans sa forme finale, telle que pratiquée aujourd’hui, est basé sur deux éléments : (1) LE CORAN apporté par Mohamed, et (2) LES PRATIQUES RELIGIEUSES à travers Abraham.



TOUTES LES PRATIQUES RELIGIEUSES DE L’ISLAM EXISTAIENT AVANT MOHAMED
La SEULE MISSION de Mohamed était d’apporter le Coran.

ABRAHAM : LE FONDATEUR DE L’ISLAM

Abraham était le premier dépositaire du concept de l’Islam, et le premier utilisateur du mot ‘MUSULMAN’ (voir 2:131).

Luttez pour la cause de Dieu comme vous devriez lutter pour Sa cause. Il vous a choisi et ne vous a imposé aucune gêne dans la pratique de votre religion - la RELIGION DE VOTRE PERE ABRAHAM. Il est celui qui vous a nommé ‘Musulmans’ à l’origine. Ainsi, le messager sert de témoin parmi vous, et vous servez de témoins parmi les hommes. En conséquence, observez les prières (Salat) et acquittez la charité obligatoire (Zakat), et agrippez-vous à Dieu ; Il est votre Seigneur, le meilleur Seigneur et le meilleur Soutien. (22:78)

Ainsi, si Abraham est le fondateur de l’Islam, a-t-il contribué en quelque chose dans notre vie islamique ? La réponse est : ‘OUI’. Il en a contribué par LES PRATIQUES RELIGIEUSES (Salat, Zakat, le jeûne et le Hajj).



L’ISLAM EST LA RELIGION D’ABRAHAM

Alors que la mission de Mohamed, sa seule mission, était d’apporter le Coran, TOUTES LES PRATIQUES RELIGIEUSES SONT PARVENUES D’ABRAHAM.
Ils ont dit : « Vous devez être Juif ou Chrétien, pour être guidé. ». Dis : « Nous suivons la religion d’Abraham – le monothéisme – il n’a jamais été un idolâtre. » (2:135)

Abraham n’était ni Juif, ni Chrétien ; il était un monothéiste musulman. Il n’a jamais été un idolâtre. Les gens les plus dignes à se réclamer d’Abraham sont ceux qui l’ont suivi, et ce prophète (Mohamed) et ceux qui croient. Dieu est le Seigneur et Maître des croyants. (3:67-68)

MOHAMED ETAIT UN DISCIPLE D’ABRAHAM

Ensuite nous t’avons inspiré (Mohamed) de suivre la religion d’Abraham, le monothéisme ; il n’a jamais été un idolâtre. (16:123)

Si Mohamed était un disciple d’Abraham, et nous sommes des disciples de Mohamed, alors nous sommes en toute logique des disciples d’Abraham. Qu’avons-nous appris d’Abraham ?

Le Coran enseigne que nous avons appris toutes les pratiques religieuses de l’Islam d’Abraham. Ceci inclut la Salat, la Zakat, le jeûne et le Hajj.

Par conséquent, L’ISLAM REPOSE SUR DEUX ELEMENTS :

1) LE CORAN : A TRAVERS Mohamed
2) LES PRATIQUES RELIGIEUSES : A TRAVERS ABRAHAM


LA PRIERE PRATIQUEE PAR LES OPPOSANTS A MOHAMED :

La communauté arabe toute entière avant et pendant la période de Mohamed suivait la religion d’Abraham. Ainsi, Abu Lahab, Abu Jahl et les idolâtres Qoraïch observaient déjà les CINQ PRIERES (SALAT) QUOTIDIENNES exactement comme nous le faisons aujourd’hui, avec une seule nuance : la substitution de la Fatiha Abrahamique par la Fatiha Coranique.

Cependant, Dieu ne va pas les punir alors que tu es parmi eux ; Dieu ne va pas les punir alors qu’ils implorent le pardon. N’ont-ils pas mérité le châtiment de Dieu, en repoussant d’autres (gens) de la Mosquée Sacrée, quand bien même ils n’en sont pas les gardiens ? Les vrais gardiens en sont les pieux, mais la plupart d’eux ne savent pas. LEURS PRIERES (SALAT) à la Maison (Ka’bah) n’étaient rien d’autre qu’un simulacre et un moyen de repousser les gens. Par conséquent, subissez le châtiment pour votre mécréance. (8:33-35)


LES MOIS SACRES OBSERVES AVANT MOHAMED

Les quatre mois sacrés de l’Islam étaient observés avant Mohamed. Ceci prouve une fois de plus que toutes les pratiques religieuses de l’Islam n’ont été initiées, ni enseignées par le prophète Mohamed ; sa seule mission était de livrer le Coran.
Le nombre de mois, en ce qui concerne Dieu, est de douze. Ceci a été la loi de Dieu, depuis le jour où Il créa les cieux et la terre. Quatre d’entre eux sont sacrés. Ceci est la religion parfaite ; ne faites pas de tort à vous-mêmes (en combattant) pendant les Mois Sacrés. Cependant, vous pouvez déclarer une guerre totale contre les idolâtres (même pendant les Mois Sacrés) quand ils déclarent une guerre totale contre vous, et sachez que Dieu est du côté des pieux.

Alterner les Mois Sacrés est un signe de mécréance excessive ; cela augmente l’égarement de ceux qui n’ont pas cru. Ils alternent les Mois Sacrés et les mois réguliers, tout en préservant le nombre de mois fixé par Dieu. Ainsi violent-ils ce que Dieu a décrété… (9:36-37)

LES IDOLATRES D’AUJOURD’HUI ET LES IDOLATRES QORAICH

Des millions de ‘Musulmans’ d’aujourd’hui pratiquent une forme d’idolâtrie qui est similaire à l’idolâtrie des Qoraïch d’avant Mohamed.
Des millions de ‘Musulmans’ en Egypte, en Iran, au Pakistan, en Inde et dans beaucoup d’autres pays vont à la Mosquée pour prier. Leur prière (Salat) est destinée à Dieu. Aussitôt leur Salat terminée, ils rendent visite aux tombes des saints et leur demandent la santé, la richesse, et/ou des enfants.

Les idolâtres Qoraïch observaient les 5 prières (Salat) exactement comme nous le faisons aujourd’hui, mais ils rendaient aussi visitent à leurs idoles Allat, Al Uzzah, Mamat, etc… pour leur demander la santé, la richesse et/ou des enfants.
Ainsi, l’idolâtrie flagrante pratiquée par des millions de Musulmans aujourd’hui est identique à l’idolâtrie des Qoraïch avant et pendant la période de Mohamed ; seules les idoles sont différentes.

Hormis les minorités Juives et Chrétiennes, la société Arabe d’avant la mission de Mohamed suivait la religion d’Abraham. Elle pratiquait toutes les obligations religieuses de l’Islam. Leurs prières (Salat) étaient identiques aux nôtres, mais ils pratiquaient aussi l’idolâtrie. Les masses ‘Musulmanes’ d’aujourd’hui pratiquent elles aussi l’idolâtrie en vénérant le prophète contre son gré, en vénérant leurs saints ou imams, et en suivant d’autres sources que le Coran (voir pages 7 et .

‘CONTINUEZ D’ACCOMPLIR LA SALAT’

Ce commandement fut révélé durant les premières semaines de la révélation coranique.

SERAIT-IL LOGIQUE QUE DIEU DECRETE UN COMMANDEMENT POUR L’OBSERVATION D’UN RITE QUI N’EST PAS DEJA CONNU ???

… et accomplissez les prières (Salat), acquittez la charité obligatoire (Zakat), et faites à Dieu un prêt de piété. Tout bien que vous avancez en faveur de vos âmes, vous le retrouverez auprès de Dieu de loin meilleur et généreusement récompensé. Et implorez le pardon de Dieu. Dieu est Pardonneur, le Plus Miséricordieux. (73:20)
Le mot ‘Salat’ est très spécifique et signifie une seule chose : l’observance de
pratiques spécifiques comportant des inclinaisons et des prosternations. Ceci est véridique à travers le Coran, à travers les âges, et en relation avec tout prophète, messager, etc.

TOUTES LES PRATIQUES RELIGIEUSES DE L’ISLAM (SALAT, ZAKAT, JEÛNE, HAJJ) NOUS SONT PARVENUES D’ABRAHAM :

Dans le verset 2:128, on lit qu’Abraham et Ismaël implorent Dieu pour leur enseigner « LES PRATIQUES RELIGIEUSES DE L’ISLAM ».

Tandis qu’Abraham élevait les fondations de la maison, avec Ismaël, (ils prièrent) : « Notre Seigneur, acceptes ceci de nous. Tu es l’Entendeur, l’Omniscient. Notre Seigneur, fais de nous des soumis (musulmans) à Toi, et de nos descendants une communauté de soumis à Toi. ENSEIGNES NOUS LES RITES DE NOTRE RELIGION, et rachètes nous. Tu es le Rédempteur, le Plus Miséricordieux. (2:127-128)

ABRAHAM : PREMIER (et dernier) DEPOSITAIRE DES PRATIQUES RELIGIEUSES SPECIFIQUES

Les prophètes et messagers antérieurs à Abraham n’ont pas reçu de pratiques religieuses. La société humaine était si primitive, que la seule CROYANCE EN DIEU L’UNIQUE était tout ce qui était requis pour le salut. Voir par exemple la Sourate 71, intitulée ‘Noé’. Ainsi LES PRATIQUES RELIGIEUSES n’apparaissent-elles dans le Coran que SEULEMENT après Abraham, jamais avant lui.

Accomplissez les prières (Salat) et acquittez la charité obligatoire (Zakat), et prosternez-vous avec ceux qui se prosternent. (2:43)


Nous avons fait de la Maison (la Ka’aba) un point de convergence pour les gens, et un sanctuaire sûr. Vous pouvez utiliser la maison d’Abraham comme maison de prière. Nous confiâmes à Abraham et Ismaïl : « Purifiez Ma maison pour ceux qui visitent, ceux qui vivent autour, et ceux qui s’inclinent et se prosternent.»(2:125)

LES PRIERES (SALAT) OBSERVEES AVANT MOHAMED

Mais les Juifs et les Chrétiens ont ‘PERDU’ leurs prières (Salat).

« O Marie, soumet-toi à ton Seigneur, et prosterne-toi et incline-toi avec ceux qui s’inclinent. » (3:43)

(L’enfant parla et) dit : « Je suis un serviteur de Dieu. Il m’a donné le livre, et fait de moi un prophète. Il m’a béni n’importe où que j’aille, et m’a enjoint d’observer les prières (Salat) et la charité obligatoire (Zakat) aussi longtemps que je vivrais. » (19:30-31)

Après eux, Il a substitué des générations qui ont PERDU les prières (Salat), et poursuivi leurs désirs… (19:59)


On trouve des réminiscences des prières (Salat) parmi les Juifs, notamment les Samaritains, et les Chrétiens (de l’Eglise Orthodoxe russe). Il est à noter que les Juifs Samaritains ont dénoncé les commandements prescrits par l’homme dans le Talmud et décidé d’adhérer à la parole de Dieu seul, c’est-à-dire la Torah (voir le livre Le mythe de l’incarnation de Dieu, page 117).



SALAT ET ZAKAT NOUS SONT PARVENUS PAR L’INTERMEDIAIRE D’ABRAHAM :

Ceux qui refusent de croire Dieu défient le Coran en demandant : « Si le Coran est complet et pleinement détaillé (comme déclaré dans 6:19, 38, et 114), où peut-on trouver les détails de la Salat et de la Zakat ? ». A ces personnes, qui sont de toute évidence isolées du Coran (voir 18:57), nous opposons la vérité coranique suivante :

Et nous lui fîmes don d’Isaac et de Jacob, et nous fîmes de tous les deux des pieux. Nous fîmes d’eux des imams qui guidaient conformément à nos commandements, et NOUS LEUR ENSEIGNAMES COMMENT OEUVRER A LA PIETE, ET COMMENT OBSERVER LES PRIERES (SALAT) ET LA CHARITE OBLIGATOIRE (ZAKAT). Envers nous, ils étaient des adorateurs dévoués. (21:72-73)

Malheureusement, cette vérité coranique n’est pas accessible à ceux qui s’évertuent à vouloir prouver que le Coran n’est pas complet.

PREMIEREMENT, ils doivent arriver à la conviction sincère que le Coran est complet, parfait et pleinement détaillé ; ils doivent croire leur Seigneur. Une fois qu’ils auront atteint cette conviction, les voiles seront retirés de leurs cœurs, la surdité sera retirée de leurs oreilles, et ils deviendront perméables à la vérité coranique.

LE JEUNE NOUS EST PARVENU PAR L’INTERMEDIAIRE D’ABRAHAM

(Modifié ensuite dans le Coran)
Il vous est permis d’avoir des rapports sexuels avec vos femmes durant les nuits du jeûne. Elles sont les gardiennes de vos secrets, et vous êtes les gardiens de leurs secrets. Dieu savait que VOUS FAISIEZ DU TORT À VOS AMES, et Il vous a racheté, et vous a pardonné. Dorénavant, vous pouvez les approcher, cherchant ce que Dieu vous a permis… (2:187)

En conséquence, ce verset nous informe clairement que le jeûne était pratiqué avant Mohamed, conformément à la religion d’Abraham (l’Islam). Quand le jeûne a été initialement institué à travers Abraham, les rapports sexuels étaient interdit pendant tout le mois du jeûne, jour et nuit.



LE PELERINAGE (HAJJ) NOUS EST PARVENU PAR L’INTERMEDIAIRE D’ABRAHAM :

Notez que le verset ci-dessous expose aussi le PROCEDE DE LA SALAT (inclinaison et prosternation).

Nous désignâmes Abraham pour établir la maison : « N’adores aucun autre dieu à côté de Moi, et purifies Ma maison pour ceux qui le visitent, ceux qui y vivent autour, et ceux qui s’inclinent et se prosternent. » « Et proclames aux gens d’observer le pèlerinage (Hajj). Ils viendront à toi à pieds ou sur des montures variées (moyens de transport). Ils viendront des lieux les plus éloignés. » (22:26-27)

Ainsi, le Coran enseigne que TOUTES LES PRATIQUES RELIGIEUSES DE L’ISLAM (Salat, Zakat, Jeûne et Hajj) nous sont parvenues par l’intermédiaire d’Abraham.
Le Coran nous apprend que Dieu a enseigné à Abraham comment faire la Salat, la Zakat, le Jeûne et le Hajj ; ensuite Abraham a enseigné ces rites à ses enfants, et ainsi de suite génération après génération.


ILS INSISTENT ENCORE :

Même après avoir montré toutes ces preuves coraniques à ceux qui refusent de croire Dieu, vous noterez qu’ils persistent sur leurs voies. Ne soyez pas surpris s’ils vous demandent malgré tout ceci : « Où sont les détails des prières (Salat) dans le Coran ? ».

A moins qu’ils ne décident de croire leur Créateur dans Ses assertions répétées que le Coran est complet, ils ne pourront jamais voir la vérité coranique. C’est ce qui est rapporté ci-dessous.


LES CONSEQUENCES DU REFUS DE CROIRE LE CORAN :

Privations de la faculté de voir, d’écouter ou de comprendre le Coran. Etre guidé vers la vérité coranique devient impossible :

Qui sont plus mauvais que ceux à qui on a rappelé les preuves de leur Seigneur, puis qui les dédaignent, sans réaliser ce qu’ils font ? Par conséquent, nous plaçons des voiles sur leurs cœurs pour les empêcher de le comprendre (le Coran), et une surdité dans leurs oreilles. Ainsi, quelque soit ce que tu fais pour les guider, ils ne peuvent jamais être guidés. (18:57)

DEUX FAITS MALHEUREUX DANS LA VIE

1) La majorité des gens sont mécréants.
2) La majorité des CROYANTS sont destinés à l’Enfer.

La plupart des gens, quelque soit ce que tu fais, ne croira pas. (12:103)

La majorité de ceux qui croient en Dieu ne le font pas sans commettre l’idolâtrie. (12:106)


Ainsi, SI VOUS ETES AVEC LA MAJORITE, VOUS AVEZ DE SERIEUX SOUCIS A VOUS FAIRE.

Même si vous êtes avec la majorité des CROYANTS, vous avez de sérieux soucis.
Ceux qui adorent DIEU SEUL font partie d’un groupe rare et extrêmement chanceux ; ils constituent une minorité de la minorité.

LE PROBLEME : ILS PENSENT QU’ILS SONT PIEUX

Quiconque se désintéresse du message du Plus Miséricordieux, nous adjoignons un démon pour être son compagnon inséparable. De tels compagnons les détourneront du chemin (droit), tout en leur faisant CROIRE qu’ils sont guidés. (43:36-37)

Dis : « Mon Seigneur prône la justice, et de se tenir dévoué à Lui seul en tout lieu d’adoration. Vouez votre adoration absolument à Lui seul. Tout comme Il vous a créé, vous retournerez à Lui. » Il a guidé certains, alors que d’autres sont engagés dans l’égarement. Ils ont pris les démons comme leurs maîtres, au lieu de Dieu, TOUT EN PENSANT qu’ils sont guidés. (7:29-30)

Dis : « Dois-je vous dire qui sont les plus grands perdants ? ». « Ce sont ceux dont les œuvres dans cette vie sont totalement dévoyées, mais ILS PENSENT qu’ils sont entrain de faire le bien. » (18:103-104)


INCONSCIENTS DE LEUR IDOLATRIE

La majorité des ‘croyants’ tombent dans l’idolâtrie sans s’en rendre compte ; ils ne sont pas conscients qu’ils sont idolâtres.

Le jour où nous les convoquerons tous, nous demanderons aux idolâtres : « Où sont les divinités que vous invoquiez ? ». Leur désastreuse réponse sera : « Par Dieu notre Seigneur, nous n’avons jamais été idolâtres. ». Regarde comment ils se mentent à eux-mêmes, et comment les idoles qu’ils avaient inventées les ont abandonnés. (6:22-24)

Ainsi, ce sont des gens idolâtres qui sont inconscients de leur idolâtrie. Seriez-vous l’un d’entre eux ? Comment pourriez-vous savoir que vous n’êtes pas l’un d’eux ? Ceci est votre unique chance de vous assurer que vous n’êtes pas un idolâtre.

COMMENT POUVEZ-VOUS VOUS ASSURER QUE VOUS N’ETES PAS UN IDOLATRE ?
Réponse page 55.



L’IMPORTANCE DES ‘HADITHS ET DE LA SOUNA’

Le Coran nous apprend que les ‘Hadiths et la Souna’ constituent un test nécessaire pour distinguer les vrais Musulmans des faux Musulmans.
Le vrai Musulman croit Dieu dans Ses affirmations stipulant que le Coran est complet, parfait et pleinement détaillé (6:19, 6:38, 6:114). En conséquence, le vrai Musulman n’accepte aucune autre source comme guide religieux.

Quant au faux Musulman, il sera attiré par les ‘Hadiths et la Souna’ et ainsi exposé tel un hypocrite qui déclare être croyant, alors que dans son for intérieur, son cœur nie (voir 16:22).

Nous avons permis aux ennemis de chaque prophète - humains et djinns malfaisants – de s’inspirer des paroles enjolivées, dans le but de tromper. Si ton Seigneur l’avait voulu, ils ne l’auraient pas fait. Détourne-toi d’eux et de leurs affabulations. Ceci pour que les cœurs de ceux qui ne croient pas en l’Au-delà écoutent de telles fabulations, et les acceptent, et exposer ainsi leurs véritables convictions. (6:112-113)

Le Coran vous satisfait-il ? Croyez-vous Dieu ? Ou bien, pensez-vous que le Coran n’est pas complet ; et que vous avez besoin de d’autres sources comme guides religieux ?


UN HADITH AUTHENTIQUE

Le jour du Jugement, Mohamed sera le premier à se plaindre du fait que ses disciples aient abandonné le Coran, en faveur des affabulations de ses ennemis (Hadiths & Souna) :

Le messager a dit : « Mon Seigneur, mon peuple a abandonné CE CORAN ». Nous suscitons aussi contre chaque prophète des ennemis parmi les coupables. Ton SEIGNEUR SUFFIT COMME GUIDE, ET MAITRE. (25:30-31)

Notez la similitude des termes utilisés entre le verset 25:31 cité plus haut et le verset 6:112 de la page précédente. Serait-ce une coïncidence ?

Ainsi, le prophète Mohamed sera déçu par ceux qui lui vouent une admiration excessive, de la même façon que Jésus sera déçu par les Chrétiens qui l’ont considéré comme un dieu, ou le fils de Dieu.



LE CORAN : L’UNIQUE ‘HADITH’ LEGITIME

Voici les révélations de Dieu que nous te récitons en toute vérité. En quel Hadith autre que Dieu et Ses révélations croient-ils ? MALHEUR A TOUT AFFABULATEUR, COUPABLE. Celui qui entend les révélations de Dieu qui lui sont récitées, et persiste avec arrogance dans sa voie, comme s’il ne les avait pas entendues. Promet-lui un châtiment douloureux. Quand il apprend quelque chose au sujet de nos révélations, il les tourne en dérision. Ceux-là ont encouru un châtiment avilissant. La Géhenne les attend. Leurs gains ne les aideront pas, ni les idoles qu’ils ont invoquées au côté de Dieu. Ils ont encouru un châtiment terrible. CECI EST UN GUIDE, et ceux qui ne croient pas en ces révélations de leur Seigneur ont encouru la condamnation et un douloureux châtiment. (45:6-11)
Croyez-vous aux versets de Dieu ? Croyez-vous que le Coran est complet, parfait et pleinement détaillé (6:19, 38 et 114) ? Ou bien, avez-vous besoin d’autres sources en dehors du Coran ?

Le Coran est le seul ‘Hadith’ digne d’être suivi. Tous les autres Hadiths sont des fabulations blasphématoires et trompeuses.

Dieu a révélé en ceci le meilleur Hadith ; un livre qui est rationnel, et expose les deux voies (vers le Paradis et l’Enfer). Les peaux de ceux qui vénèrent leur Seigneur se crispent, puis leurs peaux et leurs cœurs s’apaisent au message de Dieu. Telle est la lumière (guide) de Dieu ; Il l’accorde à qui veut (être guidé). Quant à ceux que Dieu égare, rien ne peut les guider. (39:23)

Parmi les gens, il y a ceux qui adoptent des Hadiths sans fondement, et détournent ainsi les autres de la voie de Dieu sans connaissance, et le prenne en vain. Ceux-là ont encouru un châtiment avilissant. Et quand nos révélations sont récitées à l’un d’entre eux, il s’en détourne avec arrogance comme s’il ne les avait jamais entendues, comme si ses oreilles étaient sourdes. Promet-lui un châtiment douloureux.(31:6-7)

LA PREUVE MATERIELLE

En plus des affirmations coraniques claires assurant les croyants que le Coran est complet, parfait et pleinement détaillé et doit être la SEULE source de lois religieuses, c’était la volonté de Dieu, le Tout-Puissant, d’appuyer davantage ces révélations avec des PREUVES PHYSIQUES irréfutables.

Un miracle mathématique a été découvert dans le Coran, où chaque mot, en fait chaque lettre, est placé dans le Coran selon un code numérique extrêmement complexe. Ce code est basé sur le nombre [19], qui est le nombre de lettres contenues dans le verset d’ouverture du Coran, et le nombre indiqué dans le verset 74:30, répondant à ceux qui prétendent que le Coran est l’œuvre de l’homme. Ce miracle mathématique démontre sans le moindre doute que le Coran est une œuvre divine, et qu’il a été préservé fidèlement. Pour plus de détails, consulter le livre ‘QURAN : VISUAL PRESENTATION OF THE MIRACLE’.

La PREUVE PHYSIQUE supportant le Coran comme étant LA SEULE SOURCE DE LOIS RELIGIEUSES s’imbrique avec le miracle mathématique du Coran ; elle est aussi basée sur le nombre [19]. Cette preuve est présentée pages 64–72.

Puisque la preuve est purement PHYSIQUE, plutôt qu’interprétative, les personnes ouvertes d’esprit l’accepteront. Seuls ceux qui sont malheureusement piégés dans les fausses doctrines ne sauront pas saisir la vérité, à cause de la malédiction du rejet du Coran (17:45).

Les quatre pages suivantes résumant le miracle du Coran sont extraites du livre : ‘QURAN : VISUAL PRESENTATION OF THE MIRACLE’.
QURAN : VISUAL PRESENTATION OF THE MIRACLE
Rashad Khalifa, ph D.
Imam de la mosquée de Tucson, Arizona



RESUME ET CONCLUSIONS

Le miracle du Coran détaillé dans ce livre va de l’extrême simplicité à l’extrême complexité. Comme le Coran a été révélé pour TOUS les gens, son langage varie du très simple aux plus hauts niveaux de la linguistique et de la littérature. Ceci rend le message accessible à tout un chacun, quelque soit le niveau d’éducation. Il en va de même avec le miracle du Coran. Ainsi, les faits physiques qui composent ce phénomène extraordinaire peuvent être divisés en FAITS SIMPLES et FAITS COMPLEXES.

LES FAITS SIMPLES :

1- Le verset d’ouverture du Coran se compose de 19 lettres.
2- Le Coran contient 114 sourates ou 6 X 19.
3- La première révélation coranique (19:1-5) contient 19 mots.
4- La première révélation coranique contient 76 lettres ou 19 X 4.
5- Le premier chapitre révélé (chapitre 96) contient 19 versets.
6- A partir de la fin du Coran, le chapitre 96 se trouve à la position 19.
7- Le premier chapitre révélé contient 304 lettres : 19 X 16.
8- Le dernier chapitre révélé (chapitre 110) contient 19 mots.
9- Le premier verset de la dernière révélation contient 19 lettres.
10- La seconde révélation (68:1-9) contient 38 mots : 19 X 2.
11- La troisième révélation (73:1-10) contient 57 mots : 19 X 3.
12- La quatrième révélation (74:1-30) indiquait le nombre 19 lui-même.
13- La cinquième révélation (chapitre 1) plaçait les 19 lettres du verset d’ouverture immédiatement après le numéro 19 de 74:30.
14- Le premier mot du verset d’ouverture revient 19 fois dans le Coran.
15- Le second mot du verset d’ouverture (Allah) est mentionné 1698 fois, multiple de 19 (19 X 142).
16- Le troisième mot du verset d’ouverture (Rahman) est mentionné 57 fois dans le Coran (19 X 3).
17- Le quatrième mot du verset d’ouverture (Rahim) est mentionné 114 fois (19 X 6).
18- Les facteurs de multiplications du verset d’ouverture (voir 14 à 17 ci-dessus) [1 + 142 + 3 + 6] font un total de 152 qui est aussi un multiple de 19 (19 X .
19- Chaque fréquence des mots composant le verset d’ouverture, c’est-à-dire 19, 2698, 57 et 114, correspond à la valeur numérique d’un nom de Dieu.
20- Toutes les listes cumulatives des noms connus de Dieu (plus de 400) n’incluent que 4 noms ayant des valeurs numériques divisibles par 19. Ces 4 noms sont exactement les quatre qui correspondent aux fréquences mentionnés dans le (19) ci-dessus.
21- Un verset d’ouverture manque dans le chapitre 9, on le retrouve au chapitre 27, verset 30. Ce qui porte la fréquence de ce verset important à 114 fois (19 X 6).
22- Entre le verset d’ouverture manquant (chapitre 9) et le verset d’ouverture supplémentaire (chapitre 27), il y a 19 chapitres.


LES FAITS COMPLEXES :


23- Le chapitre 50 est intitulé ‘Q’, commence par la lettre Q et contient 57 Q, soit 19 X 3.
24- L’autre chapitre commençant par la lettre ‘Q’, c’est le chapitre 42 et contient 57 Q, soit 19 X 3.
25- La lettre ‘Q’ est l’initiale désignant le ‘Quran’. Sa fréquence dans le Coran, dans les deux chapitres initialisés par ‘Q’, totalise (57 + 57 = 114), soit le nombre des chapitres du Coran.
26- Le premier verset du chapitre 50 (intitulé ‘Q’) décrit le Coran comme étant ‘Majid’ = Glorieux. Or la valeur numérique du mot ‘Majid’ est 57 ; ce qui donne exactement la fréquence de ‘Q’ dans ce chapitre.
27- Le chapitre 68 a pour initiale la lettre ‘N’ et contient 133 N, soit 19 X 7.
28- Les chapitres 7, 19, 38 ont pour initiale la lettre ‘S’ (Sad). Sa fréquence dans les trois chapitres est de 152, soit 19 X 8.
29- Le chapitre 36 a pour initiales ‘Y’ et ‘S’ dont la fréquence totale dans ce chapitre s’élève à 285, soit 19 X 15.
30- Les chapitres allant de 40 à 46 ont pour initiales ‘H’ et ‘M’ dont la fréquence totale dans ces sept chapitres s’élève à 2147, soit 19 X 133.
31- Le chapitre 42 a pour initiales ‘A’, ‘S’ et ‘Q’ dont la fréquence totale dans ce chapitre s’élève à 209, soit 19 X 11.
32- Le chapitre 19 a pour initiales 5 lettres : ‘K’, ‘H’, ‘Y’, ‘A’ et ‘S’ dont la fréquence totale dans ce chapitre s’élève à 798, soit 19 X 42.
33- Les initiales coraniques ‘H’, ‘TH’, ‘TS’ et ‘TSM’ se combinent d’une façon singulière avec leurs cinq chapitres, c’est-à-dire les chapitres 19, 20, 26, 27 et 28. La fréquence totale de ces lettres dans les cinq chapitres s’élève à 1767, soit 19 X 93.
34- Le chapitre 2 a pour initiales ‘ALM’ et contient 9899 de ces lettes, soit 19 X 521.
35- Le chapitre 3 a pour initiales lui aussi ‘ALM’ dont la fréquence totale s’élève à 5662, soit 19 X 298.
36- Les chapitres 29, 30, 31 et 32 ont pour initiales ‘ALM’ dont la fréquence totale par chapitre est respectivement de 1672 (19 X 88), 1254 (19 X 66), 817 (19 X 43) et 570 (19 X 30).
37- Les chapitres 10 et 11 ont pour initiales ‘ALR’ dont la fréquence totale pour chaque lettre est de 2489 (19 X 131).
38- Les chapitres 12, 14 et 15 ont pour initiales ‘ALR’ dont la fréquence totale pour ‘A’ est 2375 (19 X 125), pour ‘L’ 1197 (19 X 63), pour ‘R’ 912 (19 X 48).
39- Le chapitre 13 a pour initiales ‘ALMR’ dont la fréquence totale dans ce chapitre s’élève à 1482, soit 19 X 78.
40- Le chapitre 7 a pour initiales ‘ALMS’ dont la fréquence totale dans ce chapitre s’élève à 5320, soit 19 X 280.
41- Le nombre des initiales coraniques est de 14, les lettres alphabétiques qui forment ces initiales sont au nombre de 14, et le nombre de chapitres comportant des initiales est de 29. Si l’on ajoute ces nombres, soit 14 + 14 + 29, on obtient 57 ou 19 X 3.
42- Les initiales coraniques sont décrites comme ‘le Miracle du Coran’ (voir page 240).
43- Le dénominateur commun à travers le Coran est le nombre 19 qui est la valeur numérique du mot arabe ‘Wahid’ = Unique et comportant ainsi le message principal du Coran : Dieu est unique.



CONCLUSION

La preuve physique présentée ci-dessus démontre :
1) l’origine divine du Coran
2) l’intégrité et la préservation parfaites du Coran.

LE CORAN : UNIQUE SOURCE DE CONDUITE RELIGIEUSE (6:19)

Accepter tout autre source de conduite revient à associer d’autres divinités à Dieu ; c’est de L’IDOLATRIE.

CETTE IMPORTANTE AFFIRMATION SE TROUVE ETRE AU NUMERO 19 :

Dis : « Qui a le témoignage le plus grand ? » Dis : « Dieu. Il est témoin entre moi et vous que CE CORAN m’a été inspiré, pour que je vous exhorte avec et quiconque il atteindra. Certes, vous attestez qu’il y a d’autres divinités à côté de Dieu. » Dis : « Je n’en atteste pas comme vous ; il n’y a qu’un DIEU UNIQUE, et je désavoue votre idolâtrie. » (6:19)
Ce verset crucial se trouve être au numéro 19.

NOUS N’AVONS RIEN OMIS DANS CE LIVRE (6:38)
- Le texte arabe de ce verset se compose de 19 lettres.
- Le numéro de ce verset est 38, soit 19 X 2.

DIEU REVELA CE LIVRE PLEINEMENT DETAILLE (6:114)
- Le texte arabe de ce verset se compose de 19 lettres.
- Le numéro de ce verset est 114, soit 19 X 6.

LA PAROLE DE TON SEIGNEUR EST COMPLETE EN VERITE ET EN JUSTICE (6:115)
Cette proclamation contient 19 lettres dans le texte arabe.

Mohamed INTERDIT D’ANTICIPER LE CORAN

Le prophète Mohamed reçut l’ordre de Dieu lui enjoignant ne pas réciter le Coran sans autorisation, et lui commandant de s’en tenir strictement au Coran et de l’appliquer une fois qu’il est révélé.

Voici le verset 114 de la sourate 20 (114 = 19 X 6).

…Ne te hâte pas de réciter le Coran avant qu’il ne te soit révélé, et dis : « Mon Seigneur, augmentes mon savoir. » (20:114)

Serait-ce une coïncidence que le numéro de ce verset soit le même que le nombre total des sourates du Coran ?

Dieu et Son messager veulent que nous adoptions le Coran, le Coran en entier et rien d’autre que le Coran.



MOHAMED INTERDIT D’EXPLIQUER LE CORAN

Certains prétendent que le Coran est trop difficile à comprendre et que les ‘Hadiths et la Souna’ sont nécessaires pour expliquer le Coran. Tout d’abord, un coup d’œil sur le Coran et les ‘Hadiths’ convaincra le lecteur que c’est le contraire qui est vrai. Du fait que les narrateurs de ‘Hadiths’ proviennent de différentes tribus et même de différents pays, avec des dialectes, jargons et accents variés, le langage des ‘Hadiths’ est en fait extrêmement difficile.

Ne remue pas ta langue pour le hâter. C’est nous qui le rassemblerons en Coran. Lorsque nous le récitons, TU DOIS SUIVRE cette révélation (du Coran). Ensuite, c’est nous qui l’expliquerons. (75:16-19)

Le verset affirmant que Dieu est celui qui explique le Coran se trouve être le numéro 19.



LE CORAN CONTIENT TOUS LES EXEMPLES DONT NOUS AVONS BESOIN

Il y a quatre versets éparpillés spécifiant de façon générale que le Coran contient tous les exemples, allégories ou analogies dont nous avons besoin. Ces versets sont : 17:89, 18:54, 30:58, et 39:27. En additionnant les numéros de versets de ces quatre versets cruciaux, on obtient un total de 228 ou 19 X 12.
89 + 54 + 58 + 27 = 228 = 19 X 12.

Nous avons cité pour les gens toutes sortes d’exemples dans ce Coran, mais la plupart des gens insistent pour être mécréants. (17:89)

Nous avons cité dans ce Coran toutes sortes d’exemples, mais l’être humain est la créature la plus argumentatrice. (18:54)

Ainsi, nous avons cité pour les gens toutes sortes d’exemples dans ce Coran. Cependant, quelles que soient les preuves que tu présentes aux incrédules, ils disent : « Vous êtes des falsificateurs.» Dieu scelle ainsi leurs cœurs de ceux qui ne savent pas. (30:58-59)

Nous avons cité pour les gens toutes sortes d’exemples dans ce Coran, afin qu’ils prennent conscience. (39:27)

Un Coran en arabe, sans aucune ambiguïté, afin qu’ils soient pieux. (39:28)

Dieu cite l’exemple d’un homme qui se fie à des partenaires se querellant (Hadiths), comparé à un homme qui se fie à une unique source rationnelle (le Coran). Sont-ils égaux ? Gloire à Dieu ; la plupart d’entre eux ne savent pas. (39:29)

Tu (Mohamed) vas certainement mourir, tout comme ils mourront. (39:30)

Le Jour de la Résurrection, devant votre Seigneur, vous vous querellerez les uns avec les autres. (39:31)

Qui est plus injuste que celui qui attribue des mensonges à Dieu, étant incrédule quant à la vérité qui lui est parvenue ? L’Enfer n’est-il pas une juste récompense pour les mécréants ? (39:32)


Les numéros des quatre versets sont : 89, 54, 58, 27.
89 + 54 + 58 + 27 = 228 = 19 X 12.

Les versets cités ci-dessus signalent que Mohamed est un être humain, donc mortel comme nous tous, et que nous devons suivre UNE SOURCE de lois, plutôt qu’un ensemble de sources contradictoires. LA SOURCE est désigné dans le verset 28 cité ci-dessus comme étant le CORAN.



LES HADITHS : OU ILS TROUVENT TOUT CE QU’ILS SOUHAITENT

Voici en définitive une PREUVE PHYSIQUE nous informant que les croyants peuvent être reconnus par le fait qu’ils suivent LA SEULE SOURCE RATIONNELLE (le Coran), alors que les non-croyants se fient à ‘un livre dans lequel ils trouvent tout ce qu’ils souhaitent’. C’est un fait connu que l’on peut trouver tout ce que l’on souhaite dans les livres de ‘Hadiths’.

La question posée aux non-croyants est : « AURIEZ-VOUS UN LIVRE DANS LEQUEL VOUS TROUVEZ TOUT CE QUE VOUS SOUHAITEZ ? »

Cet importante question se trouve être le numéro 38. 38 = 19 X 2.

Devons-nous traiter les Musulmans comme les criminels ? Qu’est-ce qui ne va pas avec votre logique ? Auriez-vous un autre livre à étudier ? DEDANS, TROUVEZ-VOUS TOUT CE QUE VOUS SOUHAITEZ ? (68:35-38)

DIEU DECRIT LE CORAN COMME ETANT COMPLET (6:115)
DIEU DECRIT LE CORAN COMME ETANT PLEINEMENT DETAILLE (6:114)
DIEU DECRIT LE CORAN COMME ETANT PARFAIT (6:38)
LE PROPHETE N’A APPORTE QUE LE CORAN SEUL (69:40-47)
LES HADITHS ET LA SOUNA SONT DES INNOVATIONS BLASPHEMATOIRES (6:112 et 25:31)
ON DOIT ADOPTER LE CORAN SEUL (6:19, 7:3, etc.)
DIEU NOUS EN DONNE DE PLUS LA PREUVE MATERIELLE (voir page 64-72)

Pourquoi alors sont-ils encore aveugles à tout ceci ??!!

POURQUOI N’ARRIVENT-ILS PAS A CROIRE DIEU ?

Parce que dans leur for intérieur, leurs cœurs nient ce qu’ils disent avec leurs bouches. Ils professent leur foi selon les principes de leur milieu social et leur milieu d’éducation, mais leurs cœurs persistent à nier.

Votre dieu est un dieu unique. Quant à ceux qui ne croient pas en l’Au-delà, leurs cœurs sont négateurs, et ils sont arrogants. (16:22)

La conséquence de cette négation (quand la conviction personnelle n’y est pas) est l’isolation totale vis-à-vis du Coran.

Quand tu lis le Coran, nous plaçons entre toi et ceux qui ne croient pas en l’Au-delà UNE BARRIERE INVISIBLE. Nous mettons un voile sur leurs cœurs pour les empêcher de le comprendre, et une surdité dans leurs oreilles. Et quand tu prêches ton Seigneur, en utilisant le CORAN SEUL, ils s’enfuient par répulsion. (17:45-46)

Par conséquent, ils ne peuvent accepter le CORAN SEUL ; ils se tournent alors vers d’autres sources tels que les ‘Hadiths et la Souna’.

LA VICTOIRE EST ASSUREE

Le Coran annonce, sans équivoque, que la victoire est GARANTIE pour les Musulmans.

… Il est de notre devoir que nous accordions la victoire aux croyants. (30:47)

Assurément, nous donnerons la victoire à nos messagers et à ceux qui croient, dans ce monde et le jour où les témoins seront convoqués. (40:51)

Assurément, Dieu supporte ceux qui Le supportent. Dieu est Puissant, le Tout-Puissant. (22:40)

Dieu défend ceux qui croient. Dieu n’aime aucun traître, ingrat. (22:38)

O vous qui croyez, si vous supporter Dieu, Il vous supportera, et raffermira vos pas. (47:7)


POURQUOI ALORS LES MUSULMANS SONT-ILS DEFAITS ?

Ayant à l’esprit les garanties données ci-dessus, et puisque Dieu ne se trompe jamais, les ‘Musulmans’ de nos jours ne peuvent être de vrais Musulmans.

FAITS HISTORIQUES

Aussi longtemps que la Oumma Musulmane a adopté le Coran et rien d’autre que le Coran, les Musulmans ont dominé le monde scientifiquement, technologiquement, culturellement, socialement et militairement. Ils ne perdirent jamais une seule bataille. Les frontières de l’Islam s’étendirent de l’Afrique de l’Ouest à la Chine ; en passant par le sud de la France et l’est de l’Allemagne.

Avec l’apparition des Hadiths et de la Souna au 3ème siècle de l’Hégire, une détérioration progressive commença dans la Oumma Musulmane. Depuis l’apparition de ces innovations comme sources de lois religieuses au côté du Coran, les ‘Musulmans’ n’ont jamais gagné une seule bataille.

Pourquoi 3 millions d’Israéliens défont constamment 150 millions d’Arabes ??? Est-il logique que 3 millions d’Israéliens puissent expulser un milliard de ‘Musulmans’ de leur Mosquée de Jérusalem ? Pourquoi l’Inde défait constamment le Pakistan ? Pourquoi les Russes ont-ils pu envahir l’Afghanistan ? Etc.

POURQUOI ALORS LES MUSULMANS SONT-ILS DEFAITS ?

PARCE qu’ils refusent de croire Dieu dans Ses affirmations répétées que le Coran est COMPLET, PARFAIT, PLEINEMENT DETAILLE et DOIT ETRE LA SEULE SOURCE DE LOIS RELIGIEUSES.

Parce qu’ils ont accepté d’autres sources, à savoir les Hadiths et la Souna, en dehors du Coran.

« Quant à celui qui se détourne de Mon message, il mènera une vie misérable, et nous le ressusciterons, le Jour de la Résurrection, aveugle. » Il dira : « Mon Seigneur, pourquoi m’as-tu ressuscité aveugle, alors que je voyais auparavant ? » Il dira : « Puisque tu as oublié nos révélations quand elles te sont parvenues, tu es maintenant oublié. » Ainsi rétribuons-nous ceux qui transgressent et refusent de croire aux révélations de leur Seigneur. Le châtiment de l’Au-delà est de loin pire et éternel. (20:124-127)

LES HADITHS ONT CAUSE L’ELOIGNEMENT DU CORAN

1) EST-CE AINSI QUE VOUS FAITES VOS ABLUTIONS (WUDU) ?

Bien que les consignes de Dieu soient claires dans le Coran à propos des ablutions, les masses ‘Musulmanes’ suivent une autre divinité au lieu de Dieu ; ils ne font pas les ablutions telles que prescrites par Dieu. Le résultat ultime : humiliation et défaite.

O vous qui croyez, quand vous observez les prières (Salat), vous devez : (1) laver vos visages, (2) laver vos bras jusqu’aux coudes, (3) essuyer vos têtes, et (4) laver vos pieds jusqu’aux chevilles. (5:6)

De nos jours, les masses ‘Musulmanes’ refusent d’être satisfaites avec les commandements de Dieu. Ils recourent aux commandements des hommes, tels que les ‘imams’ et les ‘jurisconsultes’. En conséquence, ils ont des ablutions prolongées en fonction des ‘sectes’ qu’ils suivent. Toutes les sectes sont le résultat des différentes opinions des ‘imams’ sur la façon dont le prophète est supposé avoir fait ses ablutions. Ainsi, ils sont tombés dans le piège de Satan, ont désobéi à leur Créateur et ont encouru la misère et la défaite.

LES HADITHS ONT CAUSE L’ELOIGNEMENT DU CORAN

2)EST-CE AINSI QUE VOUS FAITES VOS PRIERES (SALAT) ?

N’articules pas tes prières (à voix) trop haut, ni secrètement (à voix basse) ; recours à un ton modéré. (17:110)

Malgré ces instructions directes de Dieu, les masses ‘Musulmanes’ ont été détournées par les Hadiths ; ils se prescrivent le silence total pendant les prières de midi, de l’après-midi, à la troisième unité de la prière du coucher du soleil et lors la deuxième moitié de la prière de la nuit. DE QUI ONT-ILS EU CES INSTRUCTIONS ? D’une autre divinité autre que Dieu ; d’autres sources en dehors du Coran.

Ils sont tombés ainsi en masse dans le piège de Satan, ont désobéi à leur Créateur, dont la parole (le Coran) est complète, parfaite, et pleinement détaillé (6:19, 38, 114).



LES HADITHS ONT CAUSE L’ELOIGNEMENT DU CORAN :

3) MENTIONNEZ-VOUS D’AUTRES NOMS AVEC DIEU PENDANT LA PRIERE (SALAT) ?

C’est un commandement de Dieu qui nous ordonne de ne mentionner aucun autre nom avec le nom de Dieu dans nos prières (72:18).

Mais les masses ‘Musulmanes’ de nos jours suivent des innovations leur dictant de louer et glorifier Mohamed et Abraham pendant les prières destinées en principe à leur Seigneur.

Les lieux d’adoration appartiennent à Dieu ; n’invoquez personne d’autre à côté de Dieu. (72:18)

QU’EST-CE QUI POURRAIT ETRE PLUS CLAIR ?

Les ‘Musulmans’ ont été trompés par Satan dans la récitation de l’innovation appelée ‘Tashahhud’ où ils s’adonnent aux louanges et glorifications de Mohamed et d’Abraham.

Il est à noter que même les Hadiths et de la Souna reconnaissent que la ‘Tashahhud’ est une innovation qui ne fait pas partie de la prière (Salat) !


CECI N’EST-IL PAS DE L’IDOLATRIE MANIFESTE ?

LES HADITHS ET LA SOUNA CONTRE LA LOI DE DIEU

Après avoir énoncé que la loi contre l’adultère est ‘parfaitement clair’, le commandement coranique nous ordonne de punir les coupables d’adultère de cent coups de fouet chacun.

Les Musulmans suivent-ils ce commandement et obéissent-ils à leur du Créateur ? NON.

Les ‘jurisconsultes’ Musulmans déclarent que la loi coranique n’est pas claire !! Ils prétendent que le Coran ne définit pas le statut marital des gens coupables d’adultère, et qu’ils ont besoin des Hadiths pour clarifier le Coran !!!

Une sourate que nous avons fait descendre, et que nous avons décrétée comme loi. Nous l’avons révélée en des révélations claires, afin que vous preniez conscience. A celle qui comment l’adultère et à celui qui comment l’adultère, fouettez chacun d’eux de cent coups de fouet. Ne vous laissez pas aller à la pitié en appliquant la loi de Dieu, si vous croyez véritablement en Dieu et au Jour Dernier. Et qu’un groupe de croyants soient témoins de leur punition. (24:1-2)

Accablés par la tradition et l’influence de Satan, les érudits ‘Musulmans’ ont institué la ‘lapidation à mort’ comme châtiment pour les gens mariés coupables d’adultère.


OBEIR A DIEU ET OBEIR AU MESSAGER

Satan a réussi à tromper des millions de Musulmans en faisant croire que ‘obéir à Dieu’ signifie obéir au Coran, tandis que ‘obéir au messager’ signifie obéir aux Hadiths.
Ce qui a aidé à la vulgarisation de ce piège satanique était l’ignorance générale du Coran parmi les masses Musulmanes, et leur incapacité à adhérer aux commandements divins spécifiant que le Coran doit être la SEULE SOURCE de jurisprudence et/ou de prescriptions religieuses.

Un peu de réflexion nous amène à réaliser que le Coran nous est parvenu de la bouche de Mohamed ; IL NE NOUS EST PAS PARVENU DIRECTEMENT DE DIEU. D’où le commandement spécifiant que nous devons obéir au messager… car il récite les paroles de Dieu.

Toutes les écritures antérieures ont proclamé la même vérité coranique, à savoir : ‘Quiconque obéit au messager obéit à Dieu’. Puisque le messager n’est évidemment pas Dieu, le commandement signifie clairement obéir aux paroles de Dieu récitées par le messager.

Les croyants bienheureux et avisés se rendront compte par conséquent que les Hadiths et la Souna sont l’œuvre de Satan destinée à détourner les gens de la voie de Dieu.

LES HADITHS (ATTRIBUES A MOHAMED) NE SONT PAS L’ŒUVRE DE MOHAMED

Au contraire, ce sont les Hadiths (narrations) d’hommes et de femmes qui n’ont jamais vu le prophète ; en fait, même les grands-parents de leurs grands-parents n’ont jamais vu le prophète.

C’est un fait connu que le premier livre de Hadiths est celui de Bukhary, qui est né plus de 200 ans après la mort de Mohamed. Quand Bukhary écrivait son livre de Hadiths, il rendait visite aux gens qu’il connaissait comme ses sources. Après avoir vérifié que sa source est ‘véridique’ et reconnu comme homme ou femme de bonne moralité, Bukhary lui demandait : « Connaissez-vous un Hadith ? ». La personne répondait : « Oui » et se lançait dans la narration d’un Hadith comme ce qui suit :

« J’ai entendu mon père, que Dieu bénisse son âme, dire qu’il a entendu son frère aîné, que Dieu bénisse son âme, dire qu’il était assis avec sa grand-mère, que Dieu bénisse son âme, et elle lui a dit qu’elle dînait un jour avec son oncle, que Dieu bénisse son âme, quand celui-ci déclara que son grand-père maternel connaissait l’imam Ahmad Ibn Mohamed Al Amawy, qui mentionna que son grand-père a entendu de son oncle le plus âgé qu’il a rencontré le grand compagnon du prophète, Omar Ibn Khaled Al Yamany, et il lui a dit que le prophète, que la paix soit sur lui, a dit : ‘… ’ ».
Ainsi, le Hadith est une simple narration d’une source de Bukhary, prétendant qu’il ou elle a entendu quelque chose sur le prophète, et ce à travers huit générations de personnes décédés.

Par contre, nous possédons maintenant une preuve physique irréfutable démontrant que le Coran est la parole infaillible de Dieu, et qu’il était récité par le prophète Mohamed. Par conséquent, nous obéissons au messager en obéissant au Coran, rien d’autre que le Coran.



OBEIR AUX HADITHS N’EST PAS OBEIR AU MESSAGER

Au contraire, c’est l’obéissance aux hommes et femmes qui ont raconté les ‘Hadiths’.
Obéir aux soi-disant « Hadiths du prophète », c’est en fait obéir à un groupe de personnes simples d’esprits qui prétendent rapporter quelque chose que le prophète a dit plus de 200 ans avant leur naissance.

Ainsi, si le narrateur d’un Hadith donné est par exemple Abbas Ibn Yasser, alors obéir au Hadith rapporté par Abbas Ibn Yasser est en fait obéir à Abbas Ibn Yasser ; et cela n’a rien à avoir avec obéir au prophète.

La véritable obéissance au prophète Mohamed est la seule obéissance au Coran, qui a été effectivement récité par Mohamed, et est indiscutablement supporté par une PREUVE PHYSIQUE.

Ces faits expliquent les affirmations répétées du Coran : « Seuls les doués d’intelligence prendront conscience ».

Le Coran nous a été révélé de la bouche de Mohamed, sans aucun médiateur ou narrateur. Le Coran est venu de la bouche de Mohamed, directement aux oreilles des scribes de la révélation qui l’écrivaient scrupuleusement au moment où il était récité.

Ainsi, le Coran est le seul véritable Hadith de Mohamed. De plus, le Tout-Puissant a garanti la préservation éternelle de Ses paroles, telles que récitées par Mohamed (15:9).

Assurément, nous avons révélé le rappel, et assurément, nous le préserverons. (15:9)

LE GRAND DESASTRE

On dira aux mécréants : « L’aversion de Dieu envers vous est de loin plus grande que votre propre aversion contre vous-mêmes. Car vous étiez invités à croire, mais vous avez choisi de ne pas croire. ». Ils diront : « Notre Seigneur, Tu nous a fait mourir deux fois, et Tu nous a donné deux vies ; maintenant nous avons confessés nos péchés ; Y A T-IL UN MOYEN D’EN SORTIR ? ». C’est parce que quand DIEU SEUL était invoqué, vous refusiez de croire, mais quand d’autres étaient mentionnés avec Lui, vous croyiez. Par conséquent, le jugement de Dieu a été proclamé ; Il est le Plus Haut, le Grand. (40:10-12)

Quand DIEU SEUL est invoqué, croyez-vous ? Ou bien avez-vous besoin que d’autres soient invoqués avec Lui ?

LE GRAND DESASTRE

Quand leurs messagers leur venaient avec des preuves évidentes, ils se satisfaisaient du savoir dont ils avaient hérité, et les choses dont ils se moquaient fut la cause de leur perte. Puis, quand ils virent notre châtiment, ils dirent : « MAINTENANT NOUS CROYONS EN DIEU SEUL, ET NOUS RENIONS MAINTENANT L’IDOLATRIE QUE NOUS PRATIQUIONS ». Leur croyance alors ne pouvait pas les aider le moins du monde, une fois qu’ils ont vu notre châtiment. Tel est le système de Dieu qui a été établi pour (s’occuper de) Ses créatures ; les mécréants sont toujours condamnés. (40:83-85)

Etes-vous heureux et satisfait du savoir hérité de vos parents, aînés ou érudits ? (Hadiths et Souna)

Etes-vous prêts à renoncer à ce savoir au profit des enseignements de Dieu ? Ou bien serait-ce trop tard pour vous ?


LE GRAND CRITERE :

Quand DIEU SEUL est invoqué, les cœurs de ceux qui ne croient pas en l’au-delà se crispent par aversion. Mais quand des idoles sont mentionnées avec Lui, ils se réjouissent. (39:45)


CLARIFICATION :
POURQUOI SOMMES-NOUS ICI ?

La controverse du Coran contre les ‘Hadits et la Souna’ devient claire lorsqu’on comprend le but de notre existence.

Nous sommes dans ce monde pour un et un seul but. Comme mentionné dans le Coran (67:1-2, 51:56), nous avons été créés avec pour unique but l’adoration de DIEU SEUL.

Satan voulait être un partenaire avec Dieu ; un dieu à côté de Dieu. En conséquence, Dieu créa Adam pour exposer les idées rebelles de Satan. Et Dieu nous créa pour montrer à Satan, et à tous les Anges, que nous pouvons L’adorer SEUL, sans besoin de partenaires.

Le but de notre existence est donc d’adorer DIEU SEUL. C’est pourquoi le seul péché impardonnable est l’idolâtrie. Car dès qu’on idolâtre quelqu’un ou quelque chose, à côté de Dieu, on échoue au test.

Nous accomplissons le but de notre existence seulement si nous réussissons à adorer DIEU SEUL, sans idolâtrer Mohamed, ni Jésus, ni Marie, ni un quelconque saint, ni un quelconque imam, ni qui que ce soit, ni quelque chose.

Quand on cherche des instructions « religieuses » auprès de Mohamed, ou de toute autre source en dehors de Dieu, on supporte l’allégation de Satan selon laquelle Dieu aurait besoin d’un partenaire. Pour cette raison, ceux qui adorent DIEU SEUL suivent les instructions et enseignements de DIEU SEUL.

Comme démontré dans ce livre, les enseignements de Dieu sont complets, parfaits et pleinement détaillés dans le Coran.

FINALEMENT, LA PLUS IMPORTANTE QUESTION :

Dans votre for intérieur, Dieu peut-il subsister SEUL ???

Ou bien Dieu a t-Il besoin de Mohamed, dans votre for intérieur, pour être commémoré et adoré ???

Dans votre conscience, DIEU SEUL peut-Il subsister ?

Ou bien Dieu a t-Il besoin d’un partenaire, dans votre conscience, tel que Mohamed, Jésus, Marie ou des saints ???

Seriez-vous parfaitement heureux et satisfait si vous connaissiez DIEU SEUL, sans Mohamed, Jésus, Marie, un quelconque saint, ou quelqu’un ou quelque chose ?
Etes-vous mal à l’aise en parlant de DIEU SEUL ?

Quand je continue à parler de DIEU SEUL, cela vous ennuie t-il ? Avez-vous besoin d’entendre d’autres noms avec Dieu ? Est-ce que DIEU SEUL peut subsister dans votre esprit ?

Quand je répète, et répète, mon discours sur DIEU SEUL, ressentez-vous une quelconque répulsion ? Ou bien êtes-vous heureux et satisfait avec le discours sur DIEU SEUL ????

Basé sur le Grand Critère Coranique, déclaré dans le verset 39:45, vos réponses à ces questions vous fourniront la clé pour vous connaître, et connaître votre destinée.